Yoga Biscarrosse- souffle égal

J’ai appris ce souffle en respirant de façon égale que ce soit à l’inspiration , rétention , expiration et rétention à vide ( Rythme 1/1/1/1 ).

Commencer par un petit rythme pour l’allonger ( 4 secondes ) 

Assimilé au chakra racine , cette respiration peux se combiner à une visualisation particulière : imaginer un carré sur laquelle on est assis et chaque cotés correspond a une phase du souffle . Ce souffle équilibré fortement et est propice aux états méditatifs .

Possible de prononcer LAM ( intérieurement ) à chaque étapes .

 

La version suivante est également tres bien

RESPIRATION EQUILIBRANTE  » science du pranayama de swami svananda  » 

 » RESPIRATION RÉGULIÈRE

Les hommes autant que les femmes respirent irrégulièrement. A l’expiration, la longueur du souffle est de 16 secondes ; à l’inspiration, elle n’est plus que de 12 secondes – soit une perte de 4 secondes. Mais si vous inspirez autant que vous expirez – 16 secondes à chaque fois – vous aurez une respiration rythmique. La puissance de la kundalini se réveillera. En pratiquant cette respiration rythmique, vous bénéficierez d’un repos véritable et bon. Lorsque vous maîtrisez le centre de la respiration, situé dans la moelle épinière, vous pouvez contrôler aussi les nerfs car ce centre a un certain pouvoir sur les nerfs. Celui qui a les nerfs très calmes, a aussi un mental calme.

Si votre inspiration égale votre expiration, vous respirez de façon rythmique. Si vous inspirez pendant 6 OM, expirez pendant 6 OM de la même façon. Cela s’appelle inspirer et expirer d’une manière rythmée. Cela équilibrera tout l’organisme : le corps physique, le mental, les désirs (indriyas) et apaisera les nerfs. Vous ferez l’expérience d’un repos total et d’une quiétude profonde. Toutes les émotions qui bouillonnent en vous, se calmeront et les impulsions houleuses tomberont.

Il existe une autre sorte de respiration rythmique :

inspirez lentement par les deux narines pendant 4OM; retenez le souffle pendant 8OM (kumbhakainterne) ; expirez lentement par les deux narines pendant 4 OM et retenez le souffle, poumons vides (kumbhaka externe) pendant 8 OM.

Recommencez ce cycle aussi longtemps que votre force et votre capacité vous le permettent. Progressivement, vous pouvez augmenter les temps d’inspiration et d’expiration jusqu’à 8 OM, lorsque vous serez plus avancé ; et le temps de rétention jusqu’à 16 OM. Mais n’essayez jamais d’augmenter ces temps avant d’être sûr que vous ayez assez de puissance et de force pour le faire. Vous devez vous sentir joyeux et avoir du plaisir à pratiquer. Vous ne devez jamais éprouver de tensions anormales. Faites bien attention : conservez le rythme. Souvenez-vous que le rythme est plus important que la longueur du souffle. Vous devez ressentir ce rythme dans tout le corps. Cette pratique vous rendra parfait. Ayez de la patience et de la persévérance.  »