Yogabiscarrosse : Virasana le héros tranquille

Virasana – Le héros tranquille 

Vira :  courage et  détermination

s’agenouiller, plier, prier, humilité…


Les organes d’action sont conditionnés pour assurer la survie. Le jambes et les pieds permettent la fuite et prédisposent donc à l’agissement avec toute la batterie hormonale et nerveuse qui permett de réagir vite ..Dans les Asana assis, les jambes sont immobilisées et induisent la calme .  Etre assis avec les jambes repliées  signifie repos pour l’inconscient et son cerveau primaire  .

De plus Virasana a un fort impact sur un marma très important en ayurveda :

 Le marma Janu  

Le mot genou est dérivé du mot janu sanskrit qui signifie je nous. 

Il désigne tout simplement la jonction ou articulation.

Ce marma est lié à l’affectif, aux sentiments.

À chaque fois que la personne est faible émotionnellement, l’articulation du genou est faible. La réciproque est aussi vrai, à chaque fois que le genou est faible , systématiquement la personne est faible émotionnellement. Cela se comprend assez facilement lorsque l’on sait que ce Marma contrôle du côté droit le foie, la bile et le sang, tandis que le côté gauche contrôle le métabolisme des liquides ainsi que le contrôle de la rate et du pancréas.. Ce Marma contrôle la circulation du sang dans les jambes et la lubrification des articulations. L’élément eau prédomine . 

Un travail sur cette zone aura donc un fort impact sur notre émotionnel. Bien avant de savoir à quoi correspondait cette zone j’avais déjà personnellement remarqué que les postures qui mettent l’accent sur les genoux avait un fort pouvoir relaxant . 


Comment s’asseoir en Virasana

Traditionnellement elle est prend ainsi ( et cela n’a plus rien avoir avec la posture moderne qui est une variante et est le oint de de départ de Vatayanasana )  : Placer un pied sur l’une des cuisses, et sur l’autre pied cette cuisse doit s’appuyer par derrière : c’est le Virasana, Ghéranda-SamhitâSi l’on est assis immobile, ayant placé un pied sur la cuisse opposée, cela est connu comme le Virasana, qui détruit les péchés (trichikhibrâhmana-upanishad)On doit placer le pied gauche sur la cuisse droite, et être assis avec le corps droit, c’est le Virasana, Darshana-upanishad III,6.

Aujourd’hui : 

Asseyez-vous sur vos talons, puis puis les écarter jusqu’a ce qu’ils se placent de chaque coté du bassin ( si cela n’est pas possible placer les périnées sur un support )

Se tranquilliser et placer les mains ouvertes , paumes sur les cuisses ou prendre Jnana mudra .


Bienfaits de Virasana

Cette posture renforce les cuisses, les genoux, les chevilles et les mollets.

Si la posture est prise correctement elle permet de se redresser parfaitement : les bienfaits sur la colonne se font vite ressentir .

Les bienfaits se trouvent surtout au niveau psychologique comme nous l’avons vu plus haut : procure une grande détente et un apaisement du coeur flagrant .


Temps de Pratique / souffles / visualisation 

Indication ( parmi tans d’autres ) :

S’intérioriser

Shitali ( langue en tuyau ) est conseillé avec visualisation dans le coeur . Sentir l’air frais qui pénètre le coeur grâce à Prana Vayus ( voir le coeur qui s’ expanse à l’inspiration et se rétracte à l’expiration )  et le souffle chaud par les narines quitter le corps . Souffle 5 temps d’inspiration , 5 temps de rétention , 5 temps d’expiration .

Le Bija OM qui vite tout le long

Tenue du périnée et possible de rajouter Jalandhara Bandha si la rétention a poumons pleins dure …

3-5 minutes par session. Le pratiquer pour un temps plus long peut blesser vos genoux.

Quand éviter le Virasana

Si vous avez des problèmes de genoux, des douleurs ou des faiblesses dans les genoux ou si vos ligaments sont déchirés ou blessés, vous devez éviter cette posture. Si vous avez un doute, consultez votre médecin